Chien CONSEILS

Comment s’occuper du scottish terrier ?

scottish terrier

Comme son nom l’indique, le scottish terrier (terrier écossais) est originaire d’Ecosse. Apprenons-en un peu plus sur lui avant d’énumérer les précieux conseils pour bien s’en occuper.

Les origines du scottish terrier

Même si aujourd’hui le terrier écossais est un véritable chien de compagnie, il a été très utile dans les Highlands d’Ecosse pour chasser les loutres, les renards et les blaireaux. Grâce à son double pelage, il ne craint ni le froid ni l’humidité. Courageux, il était le chien idéal pour attraper les proies dans les terriers.

La morphologie du scottish terrier

Le terrier écossais est un chien que l’on reconnaît du premier coup d’oeil. En effet, il a des caractéristiques morphologiques qui lui sont propres : sa tête est longue, son corps trapu, ses pattes courtes. Aussi, ses sourcils et sa barbe lui confèrent un air sévère.

Comment éduquer le scottish terrier ?

Il faut savoir que le terrier écossais a un caractère très indépendant, un tantinet orgueilleux. Son intelligence nettement supérieure à d’autres races de chiens lui confère des attitudes similaires à celles de l’homme. Une punition trop sévère ou mal comprise, et vous aurez un chien rancunier pour un long moment. Il a donc besoin d’un maître qui sache faire preuve de psychologie, et qui le considère à la hauteur de ses capacités intellectuelles. Et plus tôt son éducation est faite, mieux c’est !

Comment s’occuper du scottish terrier ?

Il faut savoir que malgré sa taille réduite, le terrier écossais a besoin de beaucoup d’exercice. Il a gardé dans ses gènes le besoin de contact régulier avec la nature. Cependant il peut très bien s’accommoder d’une vie citadine, à condition de pouvoir faire régulièrement de longues promenades dans les bois, en plus des petites sorties pour faire ses besoins.

Comment entretenir le scottish terrier ?

Le toilettage du terrier écossais, si l’on veut respecter le caractère de son poil, doit être fait de deux manières, avec la tondeuse et à la pince à épiler, en fonction des parties de son corps :

Avec une tondeuse : réglez la tonte à 3 mm, et faites le mouvement à rebrousse-poil. Vous partez de la jointure de la patte pour remonter jusque sous la barbe. Les épaules sont également tondues, mais dans le sens du poil cette fois, et légèrement en biais pour finir sur le cou. La tondeuse est également conseillée pour l’arrière de la queue, le dessous, ainsi que les fesses.

Avec une pince à épiler : même si c’est un travail fastidieux, il est important de le faire ainsi pour éviter que le chien ait des bouclettes quand le poil repousse. L’épilation prend le relais pour toutes les parties du corps non tondues.

Si le scottish terrier ne vous laisse pas indifférent, en vue de son adoption, sachez qu’il lui faut un maître actif, sportif de préférence et qui aime la nature. Pour une harmonie de vie au quotidien, il est important de laisser un minimum d’indépendance à ce chien de race, et surtout faire preuve de psychologie. Si vous choisissez d’adopter un tel chien, vous ne le regretterez pas !

Leave a Comment